Quelles sont les étapes de nettoyage pour un tapis ancien ?

Éléments de décoration essentiels dans les maisons et les appartements, les tapis anciens ont généralement une grande espérance de vie. Cependant, au fil des années ils peuvent perdre leurs couleurs, devenir ternes et même être abîmés à cause des nombreux passages dans l’édifice et à la présence des acariens. Des travaux de nettoyage sont alors à envisager pour rénover votre tapis et contribuer à une bonne hygiène dans la maison. Vous vous demandez comment nettoyer votre tapis ancien sans le dégrader. Voici les différentes phases d’une opération de nettoyage de tapis ancien effectuée par un nettoyeur professionnel.

Dépoussiérage et aspiration

Le nettoyage d’un tapis est une démarche à ne pas prendre à la légère. Il ne s’agit pas d’effectuer un simple coup d’aspirateur pour enlever les résidus de poussière, mais de procéder à un véritable nettoyage de fond. C’est pour cela qu’il est conseillé de confier la tâche à un véritable spécialiste du nettoyage de tapis ancien. Cela permet d’optimiser les résultats de l’entretien et de redonner une seconde vie à la tapisserie. La première étape de la démarche consiste à effectuer le dépoussiérage du tapis par aspiration. Cette démarche est réalisée à l’aide d’une machine spécialisée ou avec un aspirateur agrémenté d’un embout brosse. Le dépoussiérage par aspiration permet à la fois d’enlever les résidus de poussières et les parasites qui peuvent s’incruster dans les fibres du tapis. Il peut s’agir d’anthrènes ou même de mites. Dans certains cas, il peut être nécessaire de réaliser un traitement du tapis avant de poursuivre le nettoyage.

Nettoyage à sec et lavage

L’entretien d’un tapis ancien est relativement différent de l’entretien d’un tapis moderne. Ce type de tapis demande des procédés de nettoyage plus spécifique pour éviter tous risques de dégradation ou changement de couleur. La prudence est de rigueur c’est pourquoi il est préférable de procéder à un nettoyage à sec sans recourir à différents produits chimiques. Utiliser de la terre de sommières peut être une excellente option pour un nettoyage complet du tapis. S’il s’agit d’un nettoyage partiel, il est possible d’utiliser du bicarbonate de sodium mélangé avec de l’eau chaude.

Une autre technique d’entretien consiste à effectuer le nettoyage à l’eau du tapis. Ce nettoyage commence par le rinçage à l’eau de la moquette. Elle est ensuite lavée avec une shampouineuse et un détergent neutre. Le détergent utilisé peut selon les besoins contenir un peu d’additif afin d’éviter les changements de couleur. Cela dépend des caractéristiques et de la matière du tapis ancien à nettoyer. Une fois le lavage accompli, le tapis subit un d’autres rinçages à l’eau pour se débarrasser du reste des saletés avant l’essorage.

Brossage et séchage

Après le lavage du tapis, un spécialiste du nettoyage de tapis procède généralement à un brossage et un séchage. Il faut noter que la quasi-totalité de l’eau provenant du nettoyage est enlevée grâce à l’essorage du tapis. Le passage de la brosse offre la possibilité d’éliminer l’eau restante. Cette opération permet également d’éviter les risques d’effets de miroitement et de rendre la moquette bien lisse en vue du séchage. Lors du séchage, le tapis peut être installé dans une pièce chauffée ou en extérieur pour un séchage au soleil. Le passage du vent en dessus et au-dessous de la pièce de tapis peut favoriser la rapidité du séchage. Bien entendu, il est conseillé de la tourner de façon régulière et de procéder aux éventuels traitements de parasites. Bref, un nettoyage de tapis ancien demande un certain savoir-faire. Recourir aux services d’un professionnel est un gage de qualité si vous voulez raviver l’aspect et les couleurs de votre tapis, lui redonner son élasticité et garantir son hygiène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *